Emplacement à louer

LA FIXATION DES HACKLES                    
Rechercher avec Google
   Mouche.biz
   Regisgerard.com
   Abc-peche.com
   Carpe.biz
   Carnassiers.biz
   Peche-au-coup.biz
   Truite.biz  







 

Le hackle assure la flottaison de la mouche, imite les pattes de l’insecte et de part les vibrations des fibres et le halo lumineux créé autour d’elles, il donne au poisson l’illusion des ailes !

Hakles Avant de procéder à la fixation du hackle, il convient tout d’abord de correctement préparer la plume qui doit provenir d’un cou de coq de qualité. Un bon hackle est long et peu large. Les fibres sont raides, bien déliées les unes des autres, elles doivent s’écarter parfaitement lorsque l’on courbe la plume et non pas rester en bloc. La base du hackle ne doit pas comporter de duvet, éliminez-le ainsi que toutes les fibres de la base qui forment un losange sombre.
Vous pouvez monter sur un même hameçon plusieurs hackles. La position côté brillant vers l’avant, s’appelle montage avant, tandis que dans la position inverse, on parle du montage arrière. Selon le type de l’artificielle que vous souhaitez réaliser, il existe trois principaux styles de fixation des hackles : en tête, palmer et parachute.



Fixation en tête

Chez ce type de fixation, comme son nom l’indique, l’hackle prend place sur la partie avant de la mouche, juste avant la tête. C’est la méthode la plus simple et la plus utilisée.
Une fois les cerques positionnés et le corps de la mouche réalisé, fixez le hackle de la façon suivante : placez la plume le long du corps, la base dirigée vers l’œillet, la pointe vers la courbure de l’hameçon. Immobilisez-la avec trois enroulements de soie de montage, à l’endroit précis où commencent les fibres.
Réalisez par la suite la collerette de la mouche. A l’aide d’une pince à hackles, saisissez l’extrémité de la plume et enroulez-la sur l’hameçon en spires serrées en progressant vers l’œillet. Lorsqu’un nombre d’enroulements suffisants est ainsi réalisé et que la mouche présente l’aspect recherché, bloquez définitivement le hackle avec plusieurs tours de soie de montage, coupez l’excédent et façonnez la tête.



Fixation palmer

Le fameux montage palmer permet la réalisation de mouches sèches flottant très haut sur l’eau, il convient parfaitement pour les rivières rapides et toutes les zones à courant soutenu. Il s’agit d’enrouler le hackle sur toute la hampe de l’hameçon, en partant de la courbure jusqu’à l’œillet en laissant la place pour réaliser la tête.
Il existe plusieurs variantes de ce type de fixation. Pour créer une mouche bien fournie, choisissez un hackle assez long et enroulez-le en spires très serrées. Vous pouvez également utiliser plusieu
rs hackles qu’il convient de monter l’un après l’autre.
Une autre solution consiste à fixer en même temps un hackle et un matériau de cerclage, tel le tinsel. Enroulez le hackle en tours espacés vers l’avant. Une fois bloqué, encerclez-le de tinsel mais en sens opposé. Fixez ensuite l’ensemble, réalisez la tête et finissez le montage par un nœud final.


Fixation parachute

A la différence des fixations traditionnelles où le hackle est enroulé verticalement sur l’hameçon, ici il est enroulé horizontalement autour d’un support. Il s’agit dans la majorité des cas de fibres synthétiques de couleur claire imitant les ailes et servant de repère visuel puisque ce type d’artificielle flotte très bas sur l’eau.
Réalisez le corps de la mouche, les cerques et l’aile. Fixez ensuite le hackle à la base de l’aile, la partie concave tournée vers le bas. A l’aide de la pince à hackle, enroulez la plume autour de l’aile. Pour la bloquer définitivement, soulevez légèrement les fibres et effectuez trois tours de soie sur l’extrémité de la plume. Rajoutez encore quelques enroulements de soie pour créer la tête, éliminez l’excédent et réalisez le nœud final.


Emplacement à louer

© 2002 mouche.biz | Droits réservés | Contact Fr | Mentions légales
Un site du groupe WWW.REGISGERARD.COM