Emplacement à louer

Comment choisir sa canne ?       
Rechercher avec Google
   Mouche.biz
   Regisgerard.com
   Abc-peche.com
   Carpe.biz
   Carnassiers.biz
   Peche-au-coup.biz
   Truite.biz  







 

La bonne canne à mouche doit correspondre aux conditions de pêche, elle doit être sensible pour pouvoir répondre positivement à toutes nos exigences de lancer et de posé, mais également solide pour pouvoir combattre le poisson !

Choisir sa canne - pêche à la mouche La canne sert avant tout à propulser la soie et à lancer la mouche à l'endroit souhaité, elle doit agir comme le prolongement de notre bras. Grâce à l’évolution technologique des matériaux ainsi qu’à la créativité ingénieuse des fabricants, toutes les cannes à mouche actuellement présentes sur le marché sont d’une bonne qualité.
Alors comment faire son choix ? Tout d’abord selon le poisson recherché, truite, ombre, saumon, carnassiers..., selon le type d’eau où l’on pratique le plus souvent, torrent, rivière, réservoir... mais aussi selon la technique utilisée, mouche sèche, nymphe, streamer...
Pour conclure, les cannes à mouche se distinguent les unes des autres principalement par leur action, leur longueur, leur puissance, le type de poignée et la qualité de leurs anneaux.



L’action

Il existe trois catégories de cannes en fonction de leur action.
Les cannes à action de pointe sont destinées en règle générale à la mouche sèche et à la nymphe. Chez ces modèles, lors d’un effort, seul le scion entre en action puis progressivement le reste de la canne.
Les cannes semi-paraboliques conviennent pour toutes les pêches, l’action concerne la moitié haute de la canne.
Les cannes paraboliques sont tout à fait adaptées pour la mouche noyée, l’action se répartit sur toute la longueur de la canne.
L’action d’une canne dépend également du nombre des brins. Il est préférable si l’on ne se déplace pas trop souvent, d’utiliser des modèles en deux brins, à emmanchement inversé ou spigot. Ceux prévus pour le voyage, comportant 3 à 5 brins courts, sont certes très pratiques, mais leur action est beaucoup moins marquée car chaque emmanchement représente une cassure !



La longueur

La longueur des cannes s’exprime en pieds et dépend uniquement du type d’eau.
En petite rivière ainsi qu’en ruisseau, une canne courte de 6 à 7,5 pieds (180 à 225 cm) est idéale.
En grande rivière, il vaut mieux choisir une canne de 9 à 9,5 pieds (270 à 285 cm), la longueur moyenne étant de 8 à 8,6 pieds (240 à 258 cm).
En lac, réservoir et très grande rivière, il convient d’utiliser des modèles mesurant jusqu’à 12 pieds (360 cm). Dans ce cas-là, il s’agit dans la plupart des cas des cannes à deux mains.


La puissance

La puissance des cannes est désignée par le ou les numéros de soie pour laquelle elle a été prévue selon les normes AFTMA. Plus le chiffre est élevé, plus la soie est lourde.
Les cannes courtes sont en général prévues pour les soies légères n° 3 ou 4 qui autorisent des lancers courts et précis.
Les cannes moyennes reçoivent des soies n° 4 ou 5, les plus utilisées car conviennent dans la majorité des cas.
Quant aux cannes longues, elles s’emploient avec des soies lourdes (les plus gros numéros) et sont destinées à la pêche du saumon, des gros carnassiers et en mer.

CODIFICATION AFTM
N° 1 – 3,9 g
N° 2 – 5,2 g
N° 3 – 6,5 g
N° 4 – 7,8 g
N° 5 – 9,1 g
N° 6 – 10,4 g
N° 7 – 12 g
N° 8 – 13,6 g
N° 9 – 15,6 g
N° 10 – 18,1 g
N° 11 – 21,4 g
N° 12 – 24,6 g



La poignée

Le plus souvent réalisée en liège, la poignée est assez courte, 35 centimètres au maximum. Sa forme dépend du type de canne. En règle générale, les cannes moyennes, passe-partout (8 pieds), possèdent une poignée en forme de cigare, pour une prise avec l’index. Mais il peut également s’agir des poignées standards, cylindriques pour une prise avec le pouce.
De nombreuses autres formes de poignée existent dont celle mise au point par Charles Ritz, destinée aux cannes longues et puissantes.


Emplacement à louer

© 2002 mouche.biz | Droits réservés | Contact Fr | Mentions légales
Un site du groupe WWW.REGISGERARD.COM